Une bière,

es Établissements POHU sont fiers de vous présenter “Mémé Germaine”, leur bière, une bière pleine de valeurs. À travers cette bière ils fédèrent les agriculteurs, les collaborateurs et les activités de son entreprise. Les établissements POHU fournissent les agriculteurs en agriculture conventionnelle, en agriculture biologique et en agriculture de conservation du sol. L’agriculture conventionnelle qui produit une alimentation saine et de qualité, l’agriculture biologique qui n’utilise pas de produit phytosanitaire et enfin elle informe et accompagne les agriculteurs vers l’agriculture de conservation des sols. Les Établissements POHU fédèrent les agriculteurs en les rassemblant et en faisant intervenir des agronomes et biologistes.

ccompagnant des agriculteurs localement dans une agriculture de conservation qui produit notamment de l’orge, ayant un magasin commercialisant notamment des bières, l’établissement a souhaité rassembler ses forces vivantes. Cette bière, Mémé Germaine est donc issue d’un champ d’orges cultivé par un agriculteur originaire de Saint-Germain sur Moine et accompagné par les établissements POHU. Cette orge est brassée et maltée localement, puis distribué par les établissements POHU dans son magasin. Cette bière est produite en circuit court et met en avant les forces locales. 

Protéger de l'érosion

et capter le carbone

’agriculture de conservation a pour objectif de protéger les sols contre l’érosion hydrique ou éolienne par une couverture permanente des sols, elle s’appuie sur trois piliers :

- la couverture permanente des sols, elle se fait par des couverts végétaux durant l’interculture et par les résidus végétaux des précédentes cultures (effet paillage). Cela permet un apport de matière organique, le stockage d’azote et la restructuration des sols grâce au réseau racinaire. Ce qui favorise le développement de la biodiversité souterraine et aérienne en fournissant le gite et l’alimentation. 

- le semis sans travail des sols, l’objectif est de déposé la semence dans le sol sans perturbant la vie biologique tout en favorisant la porosité des sols. 

- la diversité et la rotation des cultures : en intégrant des cultures non productive mais ayant un intérêt agronomique, cette pratique limite la pression en maladie et en parasite. 

’agriculture de conservation des sols augmente la teneur en matière organique en captant du carbone.  Ainsi, 1 ha en agriculture de conservation du sol peut capter par an l’émission de carbone d’une voiture thermique qui réalise 10 000 km.

Pour les curieux

isualisez ci-dessous quelques vidéos sur l’agriculture de conservation du sol :

Si tu as 1 minute…

Si tu as 20 minutes
Si tu as 50 minutes 

Si tu as 12 minutes 

Pour plus d'informations :
www.genie.aladin.farm www.apad.asso.fr
Ver de Terre production
Découvrir la chaine